<img alt="" src="https://secure.ruth8badb.com/159331.png" style="display:none;">
Blogue Cimpl

Blogue Cimpl

Billet hebdomadaire: découvrez comment gérer l'empreinte digitale de votre entreprise.

Trouver l’équilibre parfait entre le PAP (BYOD) et le SAP (CYOD)

Publié par Caroline C. Le Brun | 19 juillet 2016 16:30

Utilisation de BYOD

Cet article provenant de notre série sur le modèle PAP - prenez votre appareil personnel (en anglais BYOD-Bring Your Own Device) présentera différentes manières utilisées par des organisations pour obtenir cet équilibre parfait entre le modèle PAP et le SAP- sélectionnez votre appareil personnel (en anglais CYOD-Choose Your Own Device). Dans le deuxième article de notre série, nous présenterons une liste de questions que vous devriez vous poser avant de vous lancer dans le modèle PAP. Alors, abonnez-vous à notre blogue pour être certains de recevoir le prochain article dans votre boîte de réception.

Comprendre la différence entre les modèles SAP, VAP et PAP

Selon Rich Doheny, analyste chez Gartner, la plupart des organisations qui optent pour un programme de SAP et de VAP - voici votre appareil personnel (en anglais COPE- Corporate Owned Personal Enabled) combinés offrent également l’option de PAP. Avant d’expliquer la différence entre les programmes de mobilité, revoyons rapidement la signification des acronymes. 

L’acronyme PAP signifie « prenez votre appareil personnel ». Ce modèle permet en fait aux employés d’une entreprise d’apporter leur appareil personnel au travail pour l’utiliser dans le cadre de leurs fonctions professionnelles. Les organisations ont toutefois moins de contrôle sur l’utilisation de l’appareil dans les programmes de PAP. Selon les politiques établies, les employés qui utilisent leur appareil personnel se font rembourser les dépenses encourues. 

L’acronyme SAP, quant à lui, signifie « sélectionnez votre appareil personnel ». Ce modèle permet aux employés de choisir l’appareil qu’ils souhaitent utiliser à partir d’une liste établie par l’entreprise. Les employés peuvent utiliser leur appareil pour leurs activités personnelles autant que professionnelles, mais l’appareil demeure la propriété de l’organisation. L’utilisation d’appels et de données sur ces appareils sera facturée selon le forfait de l’entreprise. Ce modèle présente plusieurs points positifs, notamment, la gestion du remboursement n’engendre aucun coût et le soutien technique est facilité. L’option permet également de réduire le coût total des possessions et de faciliter la gestion des questions juridiques.

Enfin, VAP signifie « voici votre appareil personnel ». Il s’agit d’un appareil détenu et choisi par l’entreprise qui est utilisé par l’employé. Un programme combiné de SAP et de VAP permet aux employés d’utiliser le téléphone de l’entreprise pour leurs activités personnelles. Les organisations ont davantage de contrôle sur l’utilisation des appareils dans un programme combiné de SAP et de VAP que dans un programme de PAP.

Retournons maintenant au cœur du sujet de cette série : le modèle PAP. Les organisations peuvent choisir de gérer un programme de PAP dans 4 environnements différents, selon Gartner. Chaque environnement possède ses propres forces et faiblesses.

1) Les employés sont responsables de leur appareil : dans cet environnement, les employés reçoivent une indemnité ou un ajustement de salaire (et de contrat) pour compenser les dépenses dues aux services de télécommunications et sont responsables de l’achat de l’appareil.

2) Intégrer des utilisateurs de dernier niveau au PAP : cette option est utilisée lorsque des employés qui ne seraient normalement pas admissibles à des subventions liées à l’utilisation d’appareils sont intégrés au programme de PAP.

3) Mettre en place un modèle hybride : cet environnement combine les responsabilités associées aux modèles PAP et SAP. Par exemple, des appareils personnels peuvent être utilisés avec un compte d’entreprise et des appareils détenus par l’organisation peuvent être utilisés pour des applications ou des services personnels.

4) Ajouter un appareil supplémentaire : cette option offre la possibilité d’utiliser un appareil personnel en plus des appareils détenus par l’entreprise. 

Trouver l’environnement qui conviendra le mieux au PAP

1) Pour certaines organisations, mettre en place un programme de PAP s’est avéré être comme acheter une paire de souliers qui sied à quelqu’un d’autre, pour s’apercevoir que cette paire ne convient pas du tout. Bref, en optant pour le modèle PAP, certaines entreprises ont voulu être à la mode tout en limitant leurs dépenses, mais ont été bien déçues. Cette déception est due au fait que ces entreprises n’ont pas réalisé les économies qu’elles avaient anticipées et ont dû faire face à des problèmes de régulations. Comme nous l’avons déjà vu, il y a de nombreuses questions juridiques et règles de travail à considérer dans le remboursement d’employés. Ces règles peuvent changer et peuvent parfois être très complexes, selon la grandeur de l’organisation et l’étendue de ses secteurs d’activités. Les entreprises doivent prendre en compte l’ensemble des régulations régissant chaque secteur d’activité.

2) Intégrer des utilisateurs de dernier niveau au PAP : cette approche comporte une politique permettant d’ajouter des appareils supplémentaires. Les membres de ce programme devront installer un agent de gestion des postes mobiles (en anglais MDM – Mobile Device Management). Cette option est mise en place pour les employés qui n’avaient pas accès à l’information de l’entreprise sur un appareil détenu par l’organisation avant l’implémentation du programme de PAP.

3) La plupart des organisations qui supportent une option de PAP ont des programmes hybrides. Au départ, le modèle PAP donnait l’impression qu’il permettrait aux entreprises de réduire leurs dépenses, mais maintenant, les organisations optent de plus en plus pour un programme hybride puisqu’il leur permet d’avoir un meilleur contrôle sur les différents niveaux hiérarchiques d’utilisateurs. Elles peuvent ainsi concevoir un programme qui correspond à leurs objectifs.

4) Ajouter des appareils supplémentaires : cette approche utilise des politiques de PAP et de SAP pour gérer les appareils. Les employés ont un appareil destiné à leur utilisation personnelle et un appareil qu’ils utilisent au travail. Ce type de programme fonctionne puisque les organisations utilisent deux modèles pour concevoir leur propre stratégie de mobilité.

Intérêt initial pour le modèle PAP

Selon Rich Doheny, analyste chez Gartner, comparé au programme combiné de SAP et de VAP, le modèle PAP fait gagner du temps aux entreprises en termes de gestion. Voilà l’intérêt initial du modèle. L’approche PAP permet de gagner du temps en transférant la responsabilité de gestion des appareils et des coûts mensuels aux employés.   Les ressources nécessaires pour le soutien et le suivi des appareils des employés peuvent être mises de côté lorsque chaque utilisateur est responsable de son appareil. Les organisations qui ont implémenté un programme unique de PAP se sont vite rendu compte que le modèle ne permettait pas d’obtenir les résultats anticipés, malgré les économies de temps et d’argent, car bien d’autres facteurs devaient être pris en considération. Notre prochain article vous fournira toutes les questions que vous devriez vous poser pour identifier les facteurs que votre entreprise devrait considérer avant d’opter pour un programme unique de PAP. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir une copie de l’article dans votre boîte de réception.

Les avantages du modèle PAP pour une entreprise

La plupart des organisations qui mettent en place un programme de PAP souhaitent en fait que tous les employés utilisent leur appareil personnel dans le cadre de leur travail. Au sein des employés participant au programme, certaines personnes recevront un pourcentage de remboursement établi selon les politiques de l’entreprise en vigueur. Certains niveaux d’employés recevront peut-être un remboursement de 100 % de leurs dépenses. Les organisations peuvent avoir recours à diverses stratégies de remboursement, notamment les indemnités, les comptes de frais, les factures divisées ou aucun remboursement. Lors de remboursement, les organisations ont tendance à mettre en place des politiques où le remboursement n’est activé que lorsque le montant de dépenses a dépassé la limite établie par l’entreprise.

Les risques du modèle PAP

C’est vrai, le modèle PAP offre certains avantages, mais il possède également certains désavantages. De façon générale, la sécurité est l’une des principales priorités des entreprises et dans un modèle PAP, le risque de brèche de sécurité est très élevé. Le modèle PAP est une option risquée puisque l’organisation n’a pas de contrôle sur les appareils mobiles personnels de ses employés. Les employés peuvent télécharger ce qu’ils veulent sur leur téléphone ce qui représente un gros risque. Ordinairement, le secteur financier est responsable de surveiller les appels, les messages vocaux et les textos des appareils. Il existe différents logiciels sur le marché qui peuvent aider à diminuer ce risque, notamment les solutions de gestion de la mobilité d’entreprise (en anglais EMM – Enterprise Mobility Management). Ainsi, il va de soi que pour qu’un programme de PAP soit viable pour votre organisation, vous devez vous être prêt à acheter des applications qui vous permettront de protéger les informations de votre entreprise.

Par conséquent, faites un peu de recherche avant de vous lancer dans un programme de PAP. Pour en apprendre davantage sur le modèle PAP et les coûts cachés qu’il peut engendrer, lisez notre guide pratique du BYOD et n’oubliez pas de vous abonner à notre blogue. Vous recevrez notre prochain article dans votre boîte de réception.

Feuille de route 2019

SOURCES :

http://www.gartner.com/document/3311320?ref=TypeAheadSearch&qid=f44f18d57ad53ed74439edcbbc25a21e

Rich Doheny : http://www.gartner.com/analyst/28176

 

Sujets : Gestion de la mobilité en entreprise (GME), Prenez votre Appareil Personnel (PAP), Choisissez votre appareil (CYOD)

Écrit par Caroline C. Le Brun

Directrice marketing chez Cimpl, Caroline, qui travaille dans le milieu depuis 16 ans, a grandement amélioré la présence de l’entreprise sur Internet ainsi que la reconnaissance de l’industrie. Grâce à sa collaboration étroite avec des analystes et à sa connaissance des dernières tendances en gestion des dépenses en TI, elle connaît bien le monde de la technologie et les meilleures pratiques en GDTI. En tant que spécialiste passionnée, elle travaille avec son équipe de marketing pour que Cimpl dépasse ses propres accomplissements.

Inscrivez-vous pour recevoir les articles par courriel!

Suivez-nous!

Feuille de route du produit 2019
Qu'est-ce que la GDM?
Que sont les CCU?