<img alt="" src="https://secure.ruth8badb.com/159331.png" style="display:none;">
Blogue Cimpl

Blogue Cimpl

Billet hebdomadaire: découvrez comment gérer l'empreinte digitale de votre entreprise.

L'état des TI en 4 points

Publié par Caroline C. Le Brun | 27 octobre 2015 17:00

Spiceworks vient de lancer l'édition 2016 du State of IT Survey. Il s'agit d'une enquête de taille qui s'enquiert auprès des professionnels en TI, venant de tous les types d'industrie et de partout dans le monde. Cette enquête contient donc beaucoup de données, et c'est ce qui rend les résultats intéressants.

Comptez-vous réduire vos dépenses en TI pour 2016?

Lorsque Spiceworks analyse ces résultats, 4 points majeurs en ressortent :

  1. La faible majorité des répondants s'attendent à ce que leur budget en TI demeure stable, peut-être même à ce qu'il diminue.
  2. La plupart des professionnels sondés ne croient pas que leur équipe s'agrandira, et aussi débordés qu'ils puissent être, aucune main secourable n'est encore apparue.
  3. Pour la majorité des répondants, les soucis de sécurité prennent de l'ampleur, mais les budgets qui y sont alloués ne suivent pas.
  4. Les deux tiers voient dans l'EOL (technology end-of-life) un catalyseur pour les investissements de 2016 en TI.

Maintenant que nous avons un bon aperçu de la situation, regardons un peu plus en détail ce que ces nouvelles signifient pour vous.

Budgets stables ou à la baisse en TI

Si l'on s'intéresse de plus près aux chiffres, on constate que seulement 42% des répondants ne prévoient pas de changement dans leur budget, et que 10% s'attendent à une baisse. Étrangement, ce ralentissement coïncide avec des revenus à la hausse pour les entreprises. Qu'est-ce que cela veut dire, exactement?

Grosso modo, on se console en pensant que la plupart des répondants travaillent pour des organisations qui comprennent plus ou moins l'importance des TI. Ces entreprises ont sans doute du mal à établir un lien entre leurs investissements en TI et les économies directes qu'elles réalisent.

Ce n'est cependant pas le cas pour tout le monde, car il ne faut pas oublier que 38% des répondants s'attendent à ce que leur budget en TI augmente. C'est une minorité, mais une minorité non négligeable. À vrai dire, le rapport n'est pas assez bien fouillé pour que l'on puisse déterminer si les augmentations de budget sont dues aux convictions des cadres supérieurs, ou tout simplement à des politiques d'entreprises qui les exigent chaque année. Les TI sont un domaine dans lequel on se doit d'investir.

De votre côté, si vous vous attendez plutôt à une diminution de votre budget, vous feriez peut-être mieux de jeter un oeil auxx départements dont les budgets sont revus à la hausse, afin de cerner ce qu'ils font de mieux. SI vous ne trouvez personne pour vous donner de bons conseils, lisez notre blogue sur comment convaincre les cadres supérieurs de la valeur des TI. Après tout, il y a de fortes chances que le manque de compréhension soit au coeur du problème.

Vous pouvez aussi vous pencher vers des solutions qui fournissent des rapports calculant la valeur du RCI en dollars et les économies de temps.

Des réserves d'employés peu propices au changement

Avec des budgets stables, il n'est pas surprenant d'apprendre que le domaine des TI n'engagera pas énormément en 2016. Les employés en TI sont déjà débordés, et si l'on se fie au rapport, ils devront en faire encore davantage au cours de l'année prochaine.

Que faire?

Il serait peut-être temps d'envisager l'acquisition d'une solution de services gérés, afin de réduire la charge de travail. Je vous explique: Chaque fois que vous externalisez une des fonctions de vos subalternes, vous leur donnez le temps de se concentrer sur des projets plus importants. Maintenant, comment gruger les fonds nécessaires à l'achat de cette solution? C'est à ce moment-là qu'intervient la fameuse EOL.

La question de la sécurité

Près de 60% des professionnels sondés trouvent que leur entreprise ne dépense pas assez pour assurer la sécurité des TI. Cela est très problématique, car la nombre d'attaques et d'intrusions va en augmentant. Sans trop vouloir exagérer, il n'empêche que le fait de négliger la question consiste une très mauvaise idée. Si cette négligeance est présente au sein de votre entreprise, vous n'aurez pas d'autre choix que de convaincre vos supérieurs de revoir leurs dépenses à la hausse.

Cependant, cela prend du temps, alors voici ce que vous pouvez faire en attendant :

L'EOL comme catalyseur

L'EOL (technology end-of-life) devrait exercer une grande influence sur les investissements en 2016 dans 67% des cas. Une autre découverte importante dans cette enquête est que les augmentations de budget en TI se concentreront principalement sur l'achat de disques durs. En agençant ces deux résultats, on obtient des entreprises qui ne font que remplacer leurs vieilles machines par des machines neuves.

En même temps, seulement 13% des fonds seraient alloués à des services gérés, et 14% à des projets logés dans le nuage.

Selon moi, ils passent à côté d'une belle chance. Si la plupart des gens savent lorsqu'un appareil est prêt à rendre l'âme, et s'ils ont l'intention de se concentrer sur l'achat de nouveaux disques durs, il leur serait bénéfique d'opter plutôt pour des services gérés et des services logés dans le nuage. Autrefois, nous avions parlé des avantages d'externaliser des services normalement logés sur disque dur. C'est encore le cas aujourd'hui.

L'avantage principal est que le coût de mise à jour des disques durs (pour le logiciel et tout le reste) revient au fournisseur. Voilà qui vous enlève un poids.

En conclusion

J'espère que tout ça vous ait donné matière à réflexion. Il est important de demeurer à l'affût des TI et des problèmes qu'elles peuvent parfois poser, peu importe le poste que vous occuper au sein de votre organisation. Êtes-vous prêt à raviver le service des TI de votre entreprise? Écrivez-nous dès aujourd'hui et soyez à l'origine du changement au sein de votre organisation.

Feuille de route 2019

 

Sujets : Gestion de dépenses en TI (GDTI), Sécurité, Budget de TI

Écrit par Caroline C. Le Brun

Directrice marketing chez Cimpl, Caroline, qui travaille dans le milieu depuis 16 ans, a grandement amélioré la présence de l’entreprise sur Internet ainsi que la reconnaissance de l’industrie. Grâce à sa collaboration étroite avec des analystes et à sa connaissance des dernières tendances en gestion des dépenses en TI, elle connaît bien le monde de la technologie et les meilleures pratiques en GDTI. En tant que spécialiste passionnée, elle travaille avec son équipe de marketing pour que Cimpl dépasse ses propres accomplissements.

Inscrivez-vous pour recevoir les articles par courriel!

Suivez-nous!

Feuille de route du produit 2019
Qu'est-ce que la GDM?
Que sont les CCU?