cimplBlog_banner.png

Blogue Cimpl

Billet hebdomadaire: découvrez comment gérer l'empreinte digitale de votre entreprise.

EMM vs TEM : Faites le plein d’acronymes.

Posted by Caroline C. Le Brun | 5 décembre 2016 16:30

GME, GDT, humm... le monde des TI n'a-t-il pas déjà assez d'acronymes à gérer? Il semblerait que non; on vous lance un petit défi en vous présentant deux acronymes qui se ressemblent, et qui pourraient même être intervertis... Mais qui ne devraient vraiment pas l'être.

EMMvsTEMArtboard 2FR.png

 

Qu’est-ce que la GME?

Commençons avec un autre acronyme : SGM. Services gérés de mobilité, SGM, est le nom qu’on donne aux processus, technologies et individus qui veillent à faciliter la gestion des appareils mobiles et de leurs services dans un environnement d’entreprise quelconque. L’objectif des SGM est de favoriser, faciliter et gérer l’informatique mobile dans un espace de travail, tant pour les employés que pour les gestionnaires. Cet objectif est atteint en adoptant des systèmes qui, minimalement, permettent de développer un inventaire du matériel et des logiciels, de faire le suivi des coûts et de l’utilisation, de configurer des systèmes opérationnels et qui permettent de surveiller et de résoudre des problèmes grâce à l’utilisation d’applications de GME (gestion de mobilité d’entreprise) ou de logiciels de GDT (Gestion des dépenses en télécommunication et technologie).

Comment la GME est-elle venue à être?

L'émergence de la GME est le résultat direct de l'évolution des besoins en GAM (gestion des appareils mobiles). La GAM est le terme utilisé dans l'industrie pour décrire l'administration des appareils mobiles en général. Les outils de GAM ont la fonction d'approvisionnement, de gestion et de retrait d'appareils mobiles en plus d'offrir des données de base sur l'utilisation. La GME va plus loin en offrant une visibilité des applications et du matériel, une façon de gérer et de configurer les systèmes d'exploitation, des mises à jour, une capacité à supprimer des données et à gérer du contenu à distance et des mesures de sécurité de pointe. Cette évolution a brouillé la frontière entre la GAM et les autres méthodes de gestion d'applications mobiles telles que la GEM (gestion de l'environnement mobile), la GApM (gestion des applications mobiles) et la GDM (gestion des données mobiles) pour forger le cœur de la GAM.

Définir et atteindre la bonne GAM

La bonne GAM permet aux gestionnaires de tirer profit des appareils mobiles pour promouvoir la productivité et la satisfaction des employés, améliorer le RCI en remplaçant les processus papier (ce qui, incidemment, accélère aussi ces processus) et recueillir des données utiles. La GAM se fonde sur un processus d'intégration et d'unification des appareils mobiles personnels et d'entreprise. Ce processus consiste en l'utilisation de systèmes offrant des méthodes simples et centralisées de contrôle du contenu, de l'identité et de la sécurité. L'objectif ultime de la GAM pour les utilisateurs finaux est une expérience leur permettant de naviguer d'une application à l'autre de manière transparente. Les appareils personnels et de travail – uniques ou multiples, et dont l'utilisation devrait être promue – devraient former un tout comme environnement sécuritaire duquel n'importe quelle tâche peut être effectuée de manière sûre. La collaboration en ligne devrait être encouragée et venir naturellement. La mauvaise GAM a tout l'effet contraire et, en plus d'entraver les flux de travail, fait en sorte que les employés créent leurs propres solutions originales et vulnérables. Cette ingéniosité est connue sous le nom de TI de l'ombre.

Cependant, la GAM ne sert pas qu'aux employés et gestionnaires; les clients, eux aussi, en bénéficient. L'Internet des objets (IdO) permet à bien des objets sinon tous d'être connecté à l'Internet. Les entreprises peuvent s'en servir pour intégrer des biens à distance, tels que des distributeurs automatiques, à leurs systèmes de GAM. Votre boisson préférée manque? Pas de problème; le distributeur l'indiquera automatiquement à vos employés pour en faire le réapprovisionnement.

Qu'est-ce que la GDT?

La gestion de dépenses en technologie, ou GDT (TEM en anglais, pour Technology Expense Management), est le nom donné à l'ensemble de procédés et technologies ayant pour but de faciliter la gestion des biens technologiques (matériel, logiciels, périphériques, etc.) et des dépenses s'y rapportant. Cela inclut les factures, contrats, licences, brevets, et bien plus encore. Les rôles de la GDT et de la GME se chevauchent quelque peu, surtout pour la gestion d'inventaire; les deux systèmes dépendent en effet de l'élaboration d'une liste des appareils utilisés dans un contexte professionnel. La GDT s'intéresse cependant plus aux dépenses, d'où son nom.

Comment la GDT est-elle venue à être?

La GDT est apparue en même temps que la GAM et la GME. Après avoir compris que les dépenses en TI seraient l'une des plus importantes pour les entreprises (aujourd'hui l'une des 5 plus grandes), il est devenu évident qu'une manière efficace de gérer la multitude de paiements récurrents se rapportant à la technologie mobile serait nécessaire. L'un des bénéfices de la bonne GDT par rapport à la feuille de calcul Excel dépassée est qu'elle permet aux utilisateurs finaux de visualiser leurs propres dépenses et ainsi promouvoir la responsabilisation, en plus de permettre la dissémination d'information importante.

Définir et atteindre une bonne GDT

L'objectif principal de tout bon système de GDT est d'informer. Ils se doivent donc d'être aussi exhaustifs qu'efficaces. Pourquoi? La valeur de l'information de type analytique destinée à la prise de décision n'est qu'aussi utile que son intégralité. De l'information bien détaillée doit cependant être présentée de manière cohérente, en plus d'être facile à consulter. À quoi bon perdre son temps avec quelque chose d'impossible à interpréter?

Voici donc Cimpl, notre propre solution de GDT. Cimpl conserve une trace de l'interaction des employés avec les biens de TI et centralise plusieurs types de données se rapportant à l'utilisation. Des rapports facilement accessibles présentant les entrées d'heures d'utilisation, les registres d'appels et les services inutilisés peuvent être générés en un clin d'œil. Les décideurs peuvent apporter des changements à la façon dont leurs employés consomment des données, et les employés eux-mêmes ont la capacité de voir leurs propres fonctionnalités et utilisations de données. Cherchez-vous à effectuer des économies à long terme et à générer d'important RCI sur vos dépenses de TI? Visitez-nous, et demandez votre démo dès aujourd'hui.

eBook Kaizen : un guide de gestion des TI et télécom

Topics: Gestion de dépenses en TI, gdt, gme, gestion de mobilité d'entreprise

Written by Caroline C. Le Brun

En 16 ans de carrière en marketing, Caroline a acquis de l’expérience dans plusieurs secteurs. Grâce à ses campagnes de marketing fructueuses chez Cimpl, elle a permis d’accroître la présence de la compagnie en ligne, dans la communauté et dans tous les médias, nouveaux comme traditionnels (par exemple le Globe and Mail). Caroline se spécialise dans la communication et les réseaux sociaux. L’industrie des TI étant très changeante, Caroline travaille de pair avec des analystes pour s’y adapter et suivre les tendances dans le monde des technologies, en gestion des dépenses en télécom et en gestion des coûts de TI. Tout comme dans son travail, Caroline se démarque dans sa communauté en s’impliquant dans diverses organisations, comme TEMIA ou le camp de jour Dorval. Elle a complété un baccalauréat en commerce à l’Université Concordia suivi d’un certificat en Integrated online Strategies à l’Université de San Francisco dans le cadre du programme de développement intensif.

Suivez-nous!

RapportMensuelExécutifWebinaire2
Liste_d'auto-évaluation
Témoignages de clients : accédez ici!

Inscrivez-vous pour recevoir les articles par courriel!